Monnaie, finance et économie réelle / Anton Brender, Florence Pisani, Émile Gagna

Livre

Brender, Anton (1947-....). Auteur | Pisani, Florence (1971-....). Auteur | Gagna, Émile. Auteur

Edité par la Découverte. Paris - 2015

La finance a mauvaise presse. Ses dérives et ses excès sont dénoncés, souvent à juste titre. Mais un système financier efficace est aussi nécessaire au fonctionnement de l'économie réelle. Finance et monnaie sont liées. En effet, dans une économie moderne, la monnaie est créée par les banques : les dépôts dont nous nous servons chaque jour pour nos paiements sont la contrepartie des crédits bancaires. Les banques centrales parviennent plus ou moins bien à réguler ce système, mais elles ne décident pas des crédits qui seront accordés : savoir qui pourra emprunter et pour faire quoi dépend des banques et autres institutions financières. L'enjeu est très important pour une économie : de la bonne allocation des capitaux dépendent la compétitivité et la croissance. Or les mécanismes qui permettent d'apprécier les risques des prêts accordés, comme ceux qui font ensuite circuler ces risques, dotent chaque pays de "canaux de financement" très différents. Certains pays, les Etats-Unis, l'Espagne, ont "aspiré" le trop-plein d'épargne dégagé par d'autres, la Chine, l'Allemagne. Laissée à elle-même, la finance a alors fait des dégâts considérables et gâché beaucoup d'épargne. En tirer les leçons est essentiel. Un potentiel d'épargne important subsiste dans l'économie mondiale : pour le mettre au service de l'économie réelle, les Etats doivent faire évoluer l'architecture de la finance et la surveiller mieux.

Voir la collection «Repères»

Autres documents dans la collection «Repères»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...