Earth to Dora / EELS

Document sonore

Eels

Edité par Play It Again Sam - 2020

Eels fait partie de ces groupes qui ont marqué l'histoire du rock à jamais ! Le leader de ce groupe mythique, Mark Oliver Everett aka E, a su se réinventer au fil des années sans pour autant renier ses origines. Deux ans après l'incroyable succès de The Deconstruction, Eels présente Earth to Dora, l'album évènement de cet automne, à paraître sur E Works Records / [PIAS] le 30 octobre. Ce nouvel album nous fait voyager à travers de sublimes mélodies qui se suivent sans jamais se ressembler, le tout sur la voix unique et singulière de son leader Mark Olivier Evrett. Oscillant entre flamboyance et modération, Earth To Dora se construit autour d'un optimisme touchant marqué par la volonté d'effacer le temps d'un instant les soucis du quotidien, et ça fait du bien !

Vérification des exemplaires disponibles ...

Ecouter les fichiers audio

1 -- Anything for boo
2 -- Are we alright again
3 -- Who you say you are
4 -- Eartg to Dora
5 -- Dark and dramatic
6 -- Are you fucking your ex
7 -- The Gentle souls
8 -- Of unsent letters
9 -- I got hurt
10 -- Ok
11 -- Baby let's make it real
12 -- Waking up

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Electro-shock blues / Eels | Eels

Electro-shock blues / Eels

Document sonore | Eels | 1998

Shrek : bande originale du film / Self, Smash Mouth, Leslie Carter... [et al.] | Self. Interprète

Shrek : bande originale du film / Self, Smash...

Document sonore | Self. Interprète | 2001

The Cautionary tales of Mark Oliver Everett / Eels | Eels

The Cautionary tales of Mark Oliver Everett /...

Document sonore | Eels | 2014

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • EELS retrouve la lumière... 4/5

    Il y a 25 ans, il formait ce groupe de rock américain indépendant et expérimental qui a connu ses heures de gloire durant les années 2000 avec des titres comme Novocaine For The Soul, Flyswatter, ou encore Your Lucky Day In Hell… Mais il faut rendre justice à Mark Everett à qui l’on fait parfois le procès de fabriquer des chansons un peu faciles et grand public car il n’aura eu de cesse, d’albums en albums, d’aller chercher des sonorités nouvelles en variant les genres, du trip-hop au blues. Ses textes, toujours très intimes, ne sont pas d’une franche gaieté : ça parle de solitude, de reconstruction, de tristesse… Eels continue de chercher la lumière sur Earth To Dora. Détaillant les hauts et les bas d’une relation amoureuse, Eels partage ses problèmes tout en relativisant sur les sonorités soft-rock The Gentle Souls et I Got Hurt tout en faisant preuve d’humour noir avec le bluesy Are You Fucking Your Ex. Rares sont les moments de pessimisme sur ce Earth To Dora même si quelques moments de douceur se font ressentir notamment avec Ok parlant de trahison et de déception ainsi que la conclusion nommée Waking Up où l’espoir règne de nouveau. Cela fait plaisir d’entendre un Eels optimiste malgré cette sombre période que nous traversons mais ce Earth To Dora, qui est une fois de plus une sublime œuvre de notre hôte, incite indirectement son auditoire à relativiser et chercher la lumière.

    par Loïc Le 11 décembre 2020 à 11:36